Don't Miss

Afrique: les Tic en Education pour l’Entrepreneuriat et l’Employabilité

20131210_173040Alors qu’ils doivent faire face au problème de l’employabilité des jeunes, les pays africains aspirent aujourd’hui à faire usage des Tic dans leurs systèmes éducatifs afin d’en améliorer la qualité. Une des leçons apprises à partir des exemples de certains pays lors du Forum ministériel sur l’Intégration des Tic en Education (du 9 au 11 décembre à Tunis) montre que l’intégration des Tic en Education peut être bénéfique sur le plan Éducatif mais aussi sur le plan de l’Entrepreneuriat et sur le plan de l’Employabilité.

Au Liban, l’utilisation des tablettes numériques dans le système éducatif a permis de mettre en place un écosystème numérique pour la production des terminaux mobiles et de contenus éducatifs.

Tout comme au Liban, au Portugal, la mise en œuvre d’un plan TIC pour l’éducation a permis la création d’entreprises locales aussi bien dans le domaine du montage des ordinateurs que dans celui de la création et de la production de contenus numériques éducatifs (manuels éducatifs, logiciels ou applicatifs). Cet état de fait a permis la création d’emplois et un certain essor économique dans le pays.

Les exemples du Liban et du Portugal ne sont pas isolés. En effet, dans la plupart des pays de l’Amérique latine tels l’Argentine, le Brésil, le Venezuela, l’Uruguay et le Paraguay les ordinateurs ainsi que les contenus numériques éducatifs utilisés dans le système éducatif sont produits sur place. Dans certains pays d’Afrique tels le Maroc, la Tunisie et le Kenya, l’intégration des TIC en éducation a donné lieu à la création d’emploi dans la production de contenu.

Le principal avantage d’une telle politique est qu’elle suscite un engouement certain de toutes les couches sociales autour de l’intégration des Tic dans l’éducation. En effet, cette politique encourage l’entrepreneuriat local ce qui a pour corollaire le développement d’un écosystème numérique et la création d’emplois. Elle permet aussi de constituer une masses critique de ressources humaines locales pour la maintenance des équipements ce qui joue un rôle fondamental dans la pérennisation.

Il est alors incontestable que la politique d’intégration des Tic dans l’éducation en Afrique si elle est bien menée n’aura pas que des impacts sur les systèmes éducatifs. Elle aura aussi des impacts sur l’économie par la création d’entreprise et sur le social par la création d’emplois. Ainsi comme le disait le vice Président de Intel, une bonne politique d’intégration des TIC en éducation, au delà de la visée sur l’Education devrait avoir une visée sur l’Entrepreneuriat et l’Employabilité.