Don't Miss

Apprentissage mobile au Cameroun, du rêve à ActuNet à la réalité avec l’UNESCO

Moi1

Au termes de trois jours (du 8 au 10 juin 2015) d’atelier avec le Bureau Régional UNESCO du Cameroun portant sur la «contribution à la promotion d’un système innovant d’enseignement des Sciences par téléphone mobile », il m’a semblé juste et utile d’écrire ce billet pour un devoir de mémoire.

En effet, le 5 Septembre 2013, Annie Payep animatrice de l’émission ActuNet me recevais sur les plateaux de la chaîne de télévision Pan Africaine VoxAfrica pour parler d’un sujet avant-gardiste : les opportunités d’enseignement et apprentissage avec le téléphone mobile en Côte d’Ivoire. C’était la première fois que je mettais les pieds au Cameroun et aussi ma première émission télé. C’est vrai, ActuNet a grandit aujourd’hui mais en septembre 2013, c’était une chronique, parlant de l’actualité technologique, de l’émission phare SANS RANCUNES. Pendant 5 à 10 mn, j’ai partagé mon expérience ivoirienne sur les opportunités d’enseignement et apprentissage avec le téléphone mobile en parlant surtout d’une étude que j’avais menée avec des étudiants de l’ENS d’Abidjan sur le sujet. Après avoir présenté mon expérience, je répondais à une question du présentateur vedette de l’émission SANS RACUNES en ces termes « d’ici quelque années peut être que le Cameroun fera de bonnes choses avec le téléphone mobile dans l’éducation ». Je me rappelle encore l’étonnement des autres chroniqueurs sur le plateau de SANS RACUNES. Mais je me rappelle surtout de l’enthousiasme de Annie Payep lors de nos échanges sur les opportunités d’enseignement et apprentissage avec le téléphone mobile dans sa chronique ActuNet.

Aujourd’hui, 10 Juin 2015, presque deux plus tard, le rêve que j’avais fait seul et que j’avais partagé avec Annie Payep et les téléspectateurs de VoxAfrica à travers sa chronique ActuNet est en train de devenir une réalité au Cameroun. En effet, ce qu’il faut retenir des trois jours d’atelier initié par l’Unesco, c’est l’initiative d’un projet pilote de l’Unesco pourtant sur l’usage du téléphone mobile pour l’enseignement des Mathématiques dans le Secondaire général au Cameroun. En effet, les communications et présentations de cas concrets par des experts de l’Unesco sur l’apprentissage mobile ont fini par convaincre les acteurs majeurs (Directeurs Centraux et Inspecteurs disciplinaires) du système éducatif Camerounais de la pertinence de l’usage du téléphone mobile dans l’enseignement de façon générale et, particulièrement de l’enseignement des Sciences au Cameroun.

Cette histoire confirme encore plus les mots que me dit toujours mon épouse : « lorsque tu rêves seul d’une chose, ce rêve a de forte chance de rester à l’étape de rêve. Mais lorsque vous rêvez à plusieurs d’une même chose, ce rêve a de forte chance de passer du rêve à la réalité ». Mon rêve était de voir le téléphone mobile comme outil d’enseignement/apprentissage en Côte d’Ivoire et en Afrique. Annie Payep a bien voulu que je partage mon rêve avec le Cameroun et toute l’Afrique à travers ActuNet sa chronique d’alors. Aujourd’hui, ce rêve est en train de devenir une réalité au Cameroun grâce au Bureau Régional UNESCO du Cameroun.

Au moment ou je quitte le Cameroun, je reste convaincu que dans cette Afrique, il y a des personnes prêtes à partager nos rêves réalistes afin que ces rêves deviennent réalité et qu’ils puissent avoir un impact sur le développement du continent.

Continuons à rêver donc…Nous trouverons un jour une personne sur notre route qui voudra bien partager notre rêve afin qu’il devienne une réalité.