Don't Miss

Appropriation des TIC, la côte d’Ivoire veut s’inspirer du modèle tunisien

Sur l’initiative du Ministre tunisien des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique, et M. Bruno Nabagné KONE, Ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, et Porte-parole du Gouvernement de Cote d’Ivoire, les Journées de Partenariat Numérique Tuniso-Ivoirien ont lieu en ce moment à Tunis. L’organisation de ces Journées a été convenue lors de la participation d’une délégation tunisienne, conduite par M. Noomane FEHRI, aux Journées de l’Entreprise Numérique et à l’Exposition ConsultAfric à Abidjan, les 09 et 10 Avril 2015. Les Journées de Partenariat Numérique Tuniso – Ivoirien sont organisées en collaboration avec les secteurs privés et publics des deux pays.

L’objectif de ces journées est de renforcer les relations bilatérales entre les deux pays, en matière des technologies de l’information et de la communication.

Lors de la cérémonie d’ouverture de ces journées, les deux ministres ont insisté sur la nécessité pour les pays africains de nouer des relations de coopération dans tous les domaines de l’activité économique. Face aux hommes d’affaires tunisiens, le Ministre Bruno KONE a présenté l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire, en insistant sur les avantages offerts par le nouveau code des investissements, sur les richesses nationales et sur la qualité des ressources humaines. Il a ensuite expliqué la politique gouvernementale de développement des TIC, notamment à travers les cinq axes établis que sont le cadre juridique, l’infrastructure, l’accessibilité, le contenu et les ressources humaines.

Rappelant l’importance des TIC pour le développement en Afrique, Bruno Nabagné KONE a insisté sur la nécessité d’une forte implication des gouvernements en matière de construction d’infrastructures robustes et en vue de favoriser l’accès des populations aux outils terminaux. « L’Afrique a besoin des TIC pour se développer, et il revient aux gouvernants d’accélérer le mouvement », a-t-il dit. Car pour lui, le secteur privé, seul, ne pourra pas impulser le développement souhaité en la matière.

Messieurs Noomane FEHRI et Bruno Nabagné KONE se sont engagés à créer un cadre favorable et dynamique aux échanges et à la collaboration entre les acteurs publics et privés de leurs pays respectifs. Ils ont aussi pris la ferme résolution de faire en sorte que la coopération tuniso-ivoirienne en matière de TIC face tâche d’huile, afin de créer une Afrique des TIC encore plus forte…

Le 1er juin, avant le début des Journées de Partenariat Numérique Tuniso-Ivoirien, les deux ministres ont procédé à l’ouverture officielle de la troisième édition du Sommet Africain de l’Internet 2015 (Africa Internet Summit 2015 – AIS’15) qui se tient à Tunis, depuis le 24 mai 2015, sur le thème : «Au-delà de la connexion : Interconnexion pour le développement de l’Afrique». Organisé par AFRINIC, le registre régional d’adresses IP desservant l’Afrique et l’Agence Tunisienne d’Internet, ce sommet enregistre la participation de tous les acteurs impliqués dans la gestion et dans la gouvernance de l’internet en Afrique et de plusieurs autres acteurs venus d’autres pays.

Source: Service com MPTIC