Don't Miss

Audrey Ehouman : de la trilogie Matrix à Ambassadrice de Google, mon parcours

AE

Étudiante en Master 1 de Mathématiques Informatique en MIAGE, Audrey Ehouman est Ambassadrice de Google à l’Université Félix Houphouët-Boigny. Dans cet entretient, elle nous parle de son parcours et de ces projets.

Pouvez vous nous parler de votre parcours scolaire ?

J’ai eu un parcours ordinaire comme beaucoup de jeunes filles de notre pays. Après mon BEPC que j’ai obtenu mon BEPC au collège Catholique Kirmann, j’ai été orientée au Collège Notre-Dame du plateau pour le second cycle. J’ai choisi de me lancer dans le secteur des nouvelles technologie en m’inscrivant en Mathématiques et Informatique (MIAGE) à l’université Félix Houphouët-Boigny après mon baccalauréat série D obtenu au Collège méthodiste de Yopougon (Yop pour les intimes) en 2010.  

Comment s’est faite votre rencontre avec le monde des TIC et précisément Google ?

C’est vrai qu’à l’époque (ce qui encore vrai aujourd’hui) le monde des TIC n’était pas très ouvert à des jeunes filles et mon choix pour les Mathématiques et l’informatique pouvait sembler atypique alors que j’étais prédestinée pour une carrière dans le droit, la médecine ou encore les lettres. Un choix que je ne regrette pas ! Mais ce qui est drôle c’est que tout a commencé avec un film à la télé : “la trilogie de la Matrix”. Ce film de fiction, m’a fait découvrir que les Mathématiques et l’informatique pouvaient servir à expliquer beaucoup de phénomènes de la nature qu’on attribut parfois trop vite à des miracles ou encore la sorcellerie (sourire) que sais-je ! J’ai su alors que c’était la voie que je voulais suivre.

Les communautés Web et moi : une affaire de rencontre !

En 2010 la communauté Web nommée Akendewa m’a ouvert ses portes et m’a permis de passer de la télé à la réalité technologique. J’y ai fait mes premiers pas, tout en découvrant les techniques de développement des applications Web et mobiles. Aujourd’hui je suis en charge du patrimoine et des finances. Akendewa est une grande organisation à but non lucratif constituée de passionnés des nouvelles technologies dont l’objectif est d’émuler l’industrie de l’internet et du mobile en Afrique.

Puis Google est arrivé lors de l’événement Google days (Gdays) organisés par les Googlers en 2012 à la fondation Donwahi. J’ai découvert à ce moment là tout le potentiel des produits et technologies autour de Google. Rien que l’idée d’aller au delà de Gmail et Youtube mais surtout de redécouvrir de l’intérieur comment utiliser professionnellement tous ces outils m’enchantait au plus haut point. Naturellement avec quelques étudiants de la filière MIAGE et l’aide de Google nous avons créé un groupe des développeurs des technologies Goole (Google Développer Groupe Miage-GI) qui est aujourd’hui l’un des groupes les plus actifs en Côte d’Ivoire.

En 2013 j’ai été sélectionnée par Google via le programme Google Student Ambassador (GSA) pour de devenir l’Ambassadrice de Google à l’université Félix Houphouët Boigny Abidjan afin d’inspirer et inciter les étudiants à embrasser les technologies.

Puis est arrivé l’ONG JCertif International, qui m’a permis d’écrire un nouveau chapitre de mon engagement communautaire et surtout d’y ajouter une dimension internationale. Je suis fière aujourd’hui de contribuer à JCertif International comme responsable de la communication virtuelle. Une tâche à la hauteur de mes ambitions.

Cette organisation à but non lucratif spécialisée dans la formation et présent au Canada, en France et dans plus de 10 pays en Afrique réunit plusieurs milliers de développeurs et passionnés des technologies de l’information à travers le monde.

Qu’est ce que cette rencontre avec Google vous a apporté en tant qu’étudiante ?

Mon engagement dans toutes ces communautés a été une vraie révélation pour moi comme étudiante et comme personne.

Comme étudiante :

Faire partie des communautés Google GDG, GSA et maintenant WTM me permet :

  1. De vivre une expérience scolaire et professionnelle forcément plus riche qu’une étudiante ordinaire;

  2. Gagner en visibilité et en leadership;

  3. Développer mes capacités en communication;

  4. Être en contact permanent avec les Googlers et  les leaders de communautés Google à travers le monde;

  5. Parcourir plusieurs pays du monde pour donner des formations et des conférences. De Nairobi à San Francisco en passant par Brazzaville, Lubumbashi et Istanbul etc..

Comme personne :

  1. Prendre consicence des vertus du partage des connaissances et des potentiels dans les communautés;

  2. Partager mes connaissances et inspirer les autres à se lancer sans complexe dans le domaines des TICl

  3. Devenir une meilleure mentor, Etc.

Comment faites-vous profiter les autres jeunes de Côte d’Ivoire de vos expériences avec Google ?

Aujourd’hui mon combat est celui d’inciter les jeunes filles à s’intéresser au TIC et à choisir des voies de carrières dans le domaine des nouvelles technologiques. A cet effet avec une collègue de classe nous avons mis en place une communauté appelé Women Techmakers Abidjan qui s’est donné pour mission la formation des femmes sur les technologies à travers des sessions de formation et des événements. Mais au delà de tout cela j’ai un programme de mentoring pour une dizaine de fille à travers l’Afrique. J’aide ces filles à faire leurs premiers pas dans le monde des technologies mais aussi à réussir dans ce milieu jugé parfois difficile par les jeunes filles. Je suis également disponible à chaque fois pour partager mon expérience et même aider quand des personnes me sollicitent.

Quels conseils pouvez-vous donner aux jeunes qui sont aujourd’hui attirés par les TIC?

Le milieu de TIC est un monde fascinant et plein de découvertes.

  • Commencer par choisir l’aspect des TIC ou la technologie qui nous plaît

  • En faire une passion

  • Intégrer une communauté autour de la technologie choisie

  • Poussez son imagination au bout (la technologie nous permet presque tout aujourd’hui)

  • Partager au fur et à mesure le peu que vous accumulez avec les autres. C’est le meilleur moyen de devenir un accroc..

Plus particulièrement pour les jeunes filles je dirais : Les technologies sont passionnantes et à notre portée ! N’hésitons pas à faire en des carrières!

  • Konan Raphael N’GUESSAN

    Congratulate Audrey Ehouman pour tous l’effort abatu pour atteindre tes objectifs ,je trouve ton parcours plutot passionant et t’encourage dans ce parcourt que tu continues de te frayer .
    #GSA_Cote_d’Ivoire

  • http://www.ticeduforum.ci BI SEHI ANTOINE MIAN

    Un joli parcours avec une vison claire de son impact sur la communauté…Bravo à elle

  • Samy Kouassi

    Congrat jeune fille. Le meilleur est à venir…

  • Albert Best

    C’est super intéressant!

  • tonohoan rose

    Félicitation Audrey je t’encourage sur cette voie car tu as une bonne influence sur les filles, j’en suis une preuve car tu m’as incité a m’intéresser à la technologie.