Don't Miss

Cameroun: 103350 femmes formées aux TIC de 2003 à 2012

Cmr

D’août 2003 à décembre 2012, le Cameroun a initié l’opération 100 000 Femmes Horizon 2012 dans le but de former les femmes issues de toutes les couches sociales à l’outil informatique et susciter des vocations.

Conduite par l’Institut Africaine de l’Informatique (IAI) avec le soutien de la Première Dame, cette opération d’envergure nationale participe à la réduction de la fracture numérique, à l’autonomisation des femmes, à la promotion de l’égalité et à l’émancipation de la femme camerounaise grâce à l’outil informatique.

Au 6 décembre 2013 date de clôture, ce sont au total 103 350 femmes qui ont été formé sur toute l’étendue du territoire à la maîtrise des logiciels de bureautique (Word, Excel, Powerpoint, Outlouk, Access et autre.). Selon le statut social des participantes, 36,64% étaient des sans-emploi qui ont acquis des compétences pour mieux se vendre sur le marché de l’emploi. Les commerçantes et femmes d’affaire représentaient 20, 56% des participantes et les élèves et étudiantes 20, 42%. Les femmes vulnérables (pygmée, albinos, handicapées, personnes vivantes avec le VIH) représentaient 3, 39% des participantes après les fonctionnaires, cadres d’administration (entreprise privées et parapubliques) 11,82% et les responsables d’associations féminines 7, 8%.

Selon les organisateurs, les résultats de cette opération sont palpables. En effet, certaines des femmes ont pu ouvrir des cybercafés ou des secrétariats bureautiques. D’autres ont pu obtenir des promotions dans leurs différents lieux de travail. Cette opération a aussi permis à d’autres femmes de se trouver des vocations dans le monde informatique (administrateur réseau, Webmaster, etc.).

Au vu du grand succès de ce programme, l’IAI a saisi la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) pour mettre sur pied un programme social de formation et d’éducation de la femme de la sous région à la maîtrise des outils TIC.

Source : Magazine Variété du Cameroun (Décembre, 2013)