Don't Miss

Côte d'Ivoire: 4 recommandations pour l'accès des jeunes filles aux filières scientifiques de l'enseignement supérieur

L’accès à l’éducation en Côte d’Ivoire est de façon générale, inégalitaire selon le lieu de résidence mais surtout selon le genre. Cette situation est encore pire dans les filières scientifiques et technologiques de l’enseignement supérieur où le pourcentage des jeunes filles est infime. Pour répondre à cette problématique,  la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur et des Œuvres Universitaires du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) a organisé du 5 au 6 novembre 2013 un atelier de réflexion sur l’accès des jeunes filles aux filières scientifiques et technologiques de l’enseignement supérieur en Côte d’Ivoire.

A l’issue de deux jours de travaux, les experts ont recommandé de:

• Rendre accessible les filières scientifiques à travers des campagnes d’information et de sensibilisation à l’endroit des jeunes filles, des parents ainsi que de la société ;

• Faire une représentation positive du scientifique, et informer sur les opportunités d’emploi des filières scientifiques;

• Accompagner socialement les filles qui embrassent les filières scientifiques et technologiques par l’attribution de bourses d’étude et aides ;

• Instaurer un monitoring, des cellules d’encadrement des étudiantes dans les UFR qui abritent les filières scientifiques et technologiques.

Au moment où la question de genre est de plus en plus préoccupante dans le système éducatif ivoirien, ces quatre recommandations viennent à point nommé. Espérons leur mise en oeuvre effective  afin d’améliorer l’accès des jeunes filles dans les filières scientifiques et technologiques de l’enseignement supérieur en Côte d’Ivoire.