Don't Miss

Côte d'Ivoire : la Fondation MTN récompense les 3 vainqueurs du concours #MerciProf

MerciProf

Lancé en septembre dernier dans le cadre de la 20è journée mondiale des enseignants par la Fondation MTN, le concours digital #MerciProf a connu un point d’orgue le mercredi 5 novembre 2014 par la désignation des trois meilleures histoires.

 

L’histoire « Pari réussi » de M. Kian Samuel Dion a décroché la première place avec plus de 300 votes. Anciennement élève du Lycée Moderne Nangui Abrogoua 2 d’Adjamé en 1999, il a eu M. N’guetta Sasso pour professeur de mathématiques de la seconde à la terminale. Grâce à ce professeur chevronné, une classe de Terminale C a pu voir le jour et obtenir un taux de réussite de 100% au Baccalauréat Série C de l’année de sa création.

 

En seconde position avec 250 votes, le récit d’un ancien élève en classe de terminale au Lycée Adama Sanogo en 2012, intitulé « mon prof à moi », M. Kadjo Aka Jean Emmanuel, était représenté par son père, très ému. Il s’est dit fier de son fils et surtout heureux qu’il ait pu bénéficier de l’encadrement du professeur de Mathématique M. Effoué Yves grâce auquel il a obtenu son baccalauréat haut les mains. Enfin, avec 187 votes, la troisième place est revenue à l’histoire « Merci maitre René » de M. Sesse Kevin ancien élève de l’EPP Baptiste de Koumassi en 2000. M. Yao René, l’instituteur dont il s’agit a été un déclic dans la vie de cet élève, et surtout l’un des principaux artisans de son succès dans ses études. Après l’obtention d’une licence, il poursuit aujourd’hui avec détermination ses études en droit des affaires.

 

Il convient de rappeler que l’objectif de ce « serious game » en ligne était de permettre aux élèves et aux étudiants de remercier le professeur qui a changé leur vie. Pour ce concours, 28 récits ont été réceptionnés entre le 24 septembre et le 5 octobre. Un jury mixte a été constitué, composé de collaborateurs de la Fondation MTN et de membres extérieurs, ainsi que de Fraternité Matin, partenaire de cette édition inédite pour la valorisation des enseignants de notre pays, la diffusion du goût de l’écriture et la création de contenu local de qualité ayant attrait à l’éducation en Côte d’Ivoire. Le jury a retenu les 3 meilleures histoires qui ont ensuite été soumises au vote « du public » sur internet. C’est ainsi que les résultats ci dessus, de cette première édition de #MerciProf qui a attiré près de 30 auteurs et plus de 700 votants sur internet, se sont dégagés.