Don't Miss

Côte d’Ivoire : la carte du backbone national en fibre optique long de 7000 km

Dans le cadre de la mise en œuvre de son projet de Gouvernance électronique, la Côte d’Ivoire a décidé de mailler son territoire d’un réseau de fibre optique d’une longueur de 7000 km.

Selon le site d’information ict4africa, le projet backbone national permettra de récupérer l’internet haut débit depuis les câbles sous-marins ACE, SAT3 et WACS et de le rendre plus accessible à la population. Il est au cœur de la réalisation, d’ici à 2020, du vaste programme de l’émergence par les technologies de l’information et de la communication promis par le gouvernement.

Les deux premières (en bleu et en rose sur la carte) phases ont permit de réaliser les dorsales nord, ouest et centre d’un total de 1 400 km et d’un tronçon dans l’est évalué à 622 km. La troisième (en rouge sur la carte) phase d’une longueur de 5 135 km, permettra de finaliser en 2017 la réalisation du backbone national en fibre optique.

A terme la mise en service de ce backbone national devrait permettre de baisser sensiblement le coût d’accès au haut débit, aussi bien filaire que mobile, en Côte d’Ivoire. En effet, le dorsale national est critique pour le développement et le déploiement de connexions à large bande abordables pour les citoyens, les organisations privées et publiques d’un pays. L’on peut par exemple noter qu’en en 2013, une étude de l’Union Internationale des Télécommunication (IUT) montrait que la part du tarif d’accès à Internet haut débit dans le salaire minimum en Côte d’Ivoire était environ d’environ 39 %.

L’accès massif à internet haut débit favorisera l’accroissement du taux d’accès à internet qui est actuellement de 37,5 % au quatrième trimestre 2015. Toute chose qui devrait permettre au Gouvernement de déployer des services de la Gouvernance Électronique favorisant l’interaction avec les citoyens (G2C), avec les entreprises (G2E), et intra-gouvernementaux (G2G).