Don't Miss

Côte d’Ivoire : Techmousso pour des solutions innovantes pour la collecte de données selon le genre

AB

Le 22 avril 2016, 70 organisations de la Société Civile et acteurs de la collecte des données en Côte d’Ivoire ont pris part au 1er atelier de concertation du projet de concours Techmousso portant sur les problématiques de collecte de données selon le genre.

Dans le cadre du partenariat du Millenium Challenge Corporation (MCC) avec la Côte d’Ivoire, le concours de données genre Techmousso aura donc lieu de Mai à juillet 2016. Ce concours de données sur le genre est organisé par le Mcc, l’initiative Data2X de la Fondation des nations unies (Unf) et la Fondation WorldWideWeb. Le concours vise à informer le pacte MCC pour le développement en Côte d’Ivoire à travers des partenariats et des données sur la situation des femmes et des filles.

Techmousso qui tient de TECH “Technologie” et Mousso “ Femme” est un projet qui renvoie à l’appui des technologies dans le domaine de la collecte et la mise à disposition des données. Il ambitionne d’appuyer les travaux qui se font pour le développement égal des hommes et des femmes en Côte d’Ivoire, en prenant en compte les spécificités et les difficultés, tout en essayant de faire en sorte que les Ivoiriens soient au rendez-vous du développement durable.

Selon Mme Nnenna, cette compétition vise à favoriser l’émergence de solutions innovantes qui répondent aux défis de la mise à disposition de données désagrégées pour améliorer la disponibilité et l’utilisation des données globales sur le genre en Côte d’Ivoire. « Nous voulons arriver à des solutions, à des données qui aident la Côte d‘Ivoire à accéder à l’émergence et à une émergence durable », a-t-elle indiqué.

Dako Dano en tant que représentant de Mme La Ministre de la Femme, de la Famille et de la Protection de L’Enfant, a ouvert les débats. Dans son adresse, il a affirmé le soutien de son ministère à l’aboutissement des concertations entre les OSC et à la tenue effective du concours Techmousso.

Dans sa présentation, Ibrahima BA, DG de l’INS, n’a pas manqué de souligner que « la thématique du concours est importante pour le pays car elle prend en compte les données selon le genre ». Il a poursuivi son propos en soulignant que le développement ne pouvait se faire sans des statistiques claires. A sa suite, le Secrétaire Général du CAIDP a confirmé son engagement à rendre accessible aux citoyens ivoiriens, toutes les données publiques et notamment celles issues des données sur le genre en Côte d’Ivoire.

Après cette plénière, les représentants des organisations de la société civile et les acteurs des données ont approfondi la réflexion au sein des différents ateliers.

A noter que la compétition Techmousso est doté d‘un prix d’une valeur de 3.000 à 10.000 dollars US qui seront décernés aux trois meilleures innovations en matière de collecte de données selon le genre.

Une correspondance de Tayée Tabitha