Don't Miss

Cours des mercredis : voici les trois raisons fondamentales de la décision du Ministère

Le système éducatif ivoirien est secoué ces derniers mois par ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire des « Cours des Mercredis » au primaire. Si la raison du quantum horaire était le plus souvent évoquée par la tutelle, une infographie accessible ce samedi 15 octobre 2016 sur la page facebook du Ministère de l’Éducation Nationale (MEN) va d’avantage éclairer la communauté éducative sur les raisons fondamentales de cette décision.

Pour une mise en contexte, il faut savoir que c’est au début des années 90 que le MEN a été dit que les mercredis étaient libres au primaire. Ainsi, les cours dans les écoles primaires se faisaient sur 4 jours: lundi, mardi, jeudi et vendredi. Mais depuis la rentrée scolaire 2016-2017, le MEN a procédé à une organisation de la semaine de travail des enseignants au primaire. Selon un arrêté signé par le Mme le Ministre en date du 12 août 2016, la semaine de travail dans l’enseignement primaire compte cinq jours : lundi, mardi, mercredi (matinée), jeudi et vendredi. La principale raison évoquée par le MEN depuis lors était de se conformer « à la norme de l’UNESCO » qui requiert entre 800 et 1100 heures.

Toutefois, une infographie partagée sur la page Facebook du MEN ce samedi 15 Octobre 2016 nous en dit un peu plus sur les raison de la décisions ministérielles. En effet, sur cette infographie, l’on peut lire que trois raisons fondamentales qui motivent les cours du mercredi. Ce sont:

  • 70 à 80% des écoliers ne savent ni lire, ni calculer, ni écrire
  • l’introduction des nouvelles matières dont les TICE
  • le trop court de temps passé à l’école par rapport à la norme internationale.

Je suis convaincu qu’avec ces raisons ainsi énumérées par le MEN, le débat sur les « Cours du Mercredi » ne sera pas clos de si tôt. Parce que chose vraiment étrange, ces raisons même si « fondamentales » arrivent près de 2 mois après la signature de l’arrêté ministériel.