Don't Miss

Des compétences numériques de base pour être efficace avec les TIC

De nos jours, le potentiel exceptionnel des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) n’est plus à démontrer. Toutefois, pour profiter de ce potentiel exceptionnel des TIC,  les individus doivent être éduqués de façon à s’interroger et à exercer un regard critique sur la manière d’utiliser les informations. En France, comme dans d’autres pays du nord, des institutions ont élaboré des référentiels  pour la formation dans l’optique de développer chez les usagers les compétences numériques. Si la plus part de ces référentiels répose sur une approche manipulatoire, force est de constater que peu d’entre eux tiennent compte de la citoyenneté numérique ou la culture numérique. Partant de ce constat, une association Française de soutient aux espaces numériques (Arsenic) a initié un projet pour aborder la question des compétences numériques sous l’angle de la culture numérique avec une approche conceptuelle.

La visualisation des résultats intermédiaires de ce travail est sous la forme de cercles concentriques de Compétences Numériques de Base (CNB) avec au centre : « les compétences compréhensives partagées par chaque citoyen, puis les concepts clés du numérique, le cadre citoyen et enfin les compétences manipulatoires. »

Compétences Numériques de Bases (Arsenic, 2012)

Les compétences compréhensives

Avec le développement des TIC, les individus se trouvent confrontés à des situations qui les obligent à employer un assortiment de compétences afin d’effectuer et de résoudre les problèmes qu’ils rencontrent dans les environnements numériques émergents. Ces compétences compréhensives sont:

– La lecture visuelle
– La reproduction numérique
– La lecture numérique
– La lecture critique
– La dimension socio-affective de l’échange.

Les concepts numériques clés 

Au-delà des compétences compréhensives, quatre notions spécifiques relatives aux usages numériques sous-tendent l’ensemble des Compétences Numériques de Base:

– L’hypertexte,
– L’interactivité,
– La virtualisation des données,
– La virtualisation des échanges d’informations

Le cadre citoyen

La connaissance des droits et devoirs  (liberté d’expression, droit du commerce, respect de la vie privé, droit d’auteur, etc.), de certains codes et règlements spécifiques au numériques est aussi une compétence numérique. Cette compétence doit être abordée non pas de façon autonome mais de façon transversale à travers l’ensemble des compétences compréhensives et manipulatoires qui constituent les Compétences Numériques de Base.

Les compétences manipulatoires

Ces compétences qui renvoient vers la manipulation des outils et des services sont classées en quatre grands axes:

– La création,
– La communication,
– La recherche d’information,
– L’environnement numérique.

Une lecture des référentiels de compétence numériques existants en France à travers la grille CNB  fait ressortir que:

  • Les compétences manipulatoires sont abordées par la grande majorité des référentiels;
  • Les compétences compréhensives ne sont approchées dans les référentiels que par la lecture critique et la dimension socio-affective;
  • Les concepts fondamentaux, à l’exception des de l’hypertexte à travers les usages sont totalement absents des référentiels.

A terme, les résultats de ce projet devraient  emmener les usagers à s’approprier de nouvelles formes de citoyennetés à l’ère du numérique. En effet, ils mettraient en exergue des Compétences Numériques de Base nécessaires pour être efficace au sein d’un environnement social où les médias sont de plus en plus présents.

Accédez au dossier sur les Compétences Numériques de Base (Arsenic,2012)