Don't Miss

Employabilité : quelles compétences pour le monde numérique de demain

Dans un environnement de travail de plus en plus numérisé, globalisant, concurrentiel et dont l’innovation est le maître mot, quelles sont les compétences qui permettront aux populations d’être employable sur le marché du travail de demain ? L’OCDE nous donne des réponses dans un dossier portant sur le futur du travail .

Pour s’assurer que tout le monde a les compétences appropriées pour un monde de plus en plus numérique et mondialisé est essentiel pour promouvoir des marchés du travail inclusif et stimuler l’innovation, la productivité et la croissance, l’OCDE estime que plusieurs types de compétences sont nécessaires.

Parmi celle-ci, on peut citer les compétences techniques et professionnelles, y compris les compétences spécialisées en TIC pour les travailleurs qui conduisent l’innovation et pour soutenir les infrastructures numériques et le fonctionnement de l’écosystème numérique. Les compétences génériques en TIC pour les travailleurs et les citoyens pour pouvoir utiliser les technologies numériques. Les compétences «soft» complémentaires des TIC, telles que le leadership, la communication et les compétences en équipe, nécessaires pour multiplier les opportunités pour le travail collaboratif habilité par les TIC.

A lire >>> 8 compétences numériques à enseigner à nos enfants

L’utilisation des TIC dans le milieu de travail est maintenant requise dans toutes les professions. En effet, dans la plupart des pays de l’OCDE, plus de 95% des travailleurs des grandes entreprises et 85% dans les moyennes entreprises ont accès à Internet et utilisent Internet dans le cadre de leurs emplois. Dans les petites entreprises, la part est d’au moins 65%. Dans un tel contexte, les travailleurs devront donc prendre des tâches complexes, moins automatisables, telles que la résolution de problèmes dans des situations nouvelles tout en travaillant avec les nouvelles technologies. Cela nécessite des compétences solides en matière d’alphabétisation, de numératie et de résolution de problèmes, mais aussi des compétences en matière d’autonomie, de coordination et de collaboration qui complètent les compétences en TIC. Les travailleurs doivent également être en mesure de s’adapter de manière continue à mesure que les technologies évoluent.

Selon les estimations de l’OCDE, moins de 10% des travailleurs, en moyenne dans la zone de l’OCDE, se trouvent dans des emplois qui risquent d’être remplacés par des machines, mais 25% sont dans des emplois où un pourcentage élevé de tâches (50-70%) pourrait être automatisée. Cela souligne la nécessité de compétences souples qui permettent aux travailleurs de passer à de nouvelles tâches difficiles à automatiser.

La numérisation accélère le rythme de la mondialisation, aidant les entreprises à accroître leur compétitivité. À son tour, la mondialisation et la délocalisation modifient la répartition des tâches à l’échelle mondiale. Les travailleurs doivent avoir un ensemble de compétences plus varié leur permettant d’effectuer plusieurs tâches plutôt qu’une tâche spécifique.