Don't Miss

François AZOH: les missions de l'éducateur

Nous pouvons retenir  du corps social « les éducateurs » que l’éducation est un processus de transformations, de changements des différents états de la personne humaine. Les modifications s’opèrent par une série d’actions sur l’individu selon une orientation déterminée.

Quelles sont ces actions ? Comment sont-elles définies ? Qui les détermine ? A qui revient la mission d’appliquer ces actions ?

La réponse serait évidente et il s’agit de l’Ecole et ses animateurs. Mais cette première réponse expose au grand jour les œillères que nous portons bien souvent pour analyser les situations de la vie des humains. Elle est réductrice et ne permet pas d’envisager l’Education comme un objet total, général tel qu’il peut être examiné par la théorie des Représentations Sociales (Moscovici, 1969 ; Abric, 1994). Il est par conséquent difficile de faire l’économie d’une étude sur les Représentations Sociales de l’Education et de l’Educateur dans la société ivoirienne afin de mieux identifier la constitution et l’organisation de cet objet.

Une deuxième réponse, plus complète et proposée par le Recteur Capelle (1974), permet de distinguer deux niveaux dans l’Education :

  • Les familles à qui revient de droit l’obligation éducative
  • La collectivité à qui incombe le devoir de proposer l’assurance éducative par l’octroi de moyens.

Les missions de l’Educateur reposent sur un triptyque composé de :

  1. La vision prospective et l’universalité : envisager toujours le futur, être ouvert sur la communauté des humains et s’inscrire dans cet ensemble ou totalité du village planétaire ;
  1. La régulation : établir les équilibres et gérer les différences entre les utilisateurs de l’offre d’éducation afin de les adapter ;
  1. La déontologie : le caractère précieux des candidats à l’éducation impose un cadre moral et des devoirs à remplir (par exemple : quelles sont mes réactions devant les comportements de corruption et autres pratiques de gouvernance : tolérance, compréhension, tolérance Zéro, etc.)

L’Education, omniprésente dans notre vie, agit à notre insu pour dompter nos instincts et pulsions afin de nous faire basculer de la position animale à la position humaine (Lorenz, 1970). Il serait utile de rappeler le célèbre titre « Les Enfants Sauvages » de Lucien Malson et c’est ici une invitation à la lecture de cette étude qui aborde la question de l’éducabilité de l’humain et clarifie le débat entre Nature/Culture ou Hérédité/Milieu