Don't Miss

La pénurie mondiale des enseignants

Comment la pénurie mondiale des enseignants bien formés, surtout au primaire, pourrait elle compromettre le développement? Pour répondre à cette question, la présente infographie de l’Unesco fait un état de la situation et en tire des conséquences…

L’état des lieux

L’Unesco part du constat qu’il faut:

  • 1,7 millions d’enseignants pour pourvoir les nouveaux postes. L’Afrique Sub saharienne est la région où ce besoin se fait le plus sentir. En effet, sur 10 nouveaux postes d’enseignant à pourvoir dans le monde, 6 sont  de la dite région.
  • 5,1 millions d’enseignants à remplacer …

De ces deux points, il ressort que d’ici à 2015, ce sont 6,8 millions d’enseignants qu’il faudra pour la scolarisation universelle au primaire.

Des conséquences

Deux conséquences majeures de cette pénurie des enseignants sont:

  • Le nombre croissant d’élèves par enseignant. Ce nombre varie de 21 en moyenne dans les pays de l’OCDE à 84 en République Centre Africaine (RCA)
  • Le taux élevé d’enfants hors de l’école. En éffét, , 26%  sont renvoyés, 27% débutent l’école avec un retard et 47% ne seront jamais scolarisés. Ainsi 61 millions d’enfants en âge d’aller au primaire sont hors de l’école.

Pour conclure

L’Unesco estime que la pénurie mondiale des enseignants bien formés entrave tous les efforts de développement. En effet, elle prive les jeunes de la qualité d’instruction dont ils ont besoin pour vivre dans la nouvelle société du savoir.