Don't Miss

Le Dépôt Numérique Institutionnel et la valorisation de la recherche en Côte d'Ivoire

La deuxième édition de la Matinée des TIC en Education initiée par l’Association Ivoiriennes pour l’Intégration des TIC en Education (AIITICE) s’est tenue  le lundi 8 avril 2013 à la bibliothèque numérique de l’ENS d’Abidjan. Le thème à débattre était : Dépôt numérique et valorisation de la recherche dans le système LMD.

Participants :

Participants

Les participants venus débattre de la problématique étaient composés de:

– Représentants du Ministère de l’Education Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRES)

– Représentants de la Direction, des Enseignants-Chercheurs, et du personnel administratif et technique  de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) d’Abidjan

– Représentants du Réseau Ivoirien de Télécommunication pour l’Enseignement et la Recherche (RITER).

– Enseignants-Chercheurs de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody

– Membres de la communauté des développeurs de Côte d’Ivoire.

– Opérateurs dans les services TIC et Education,

– Spécialistes d’intégration des TIC dans la formation

Deux temps forts

La présentation de l’Invité….

Atta_adou

L’invité, Chef de Service de la bibliothèque numérique et Site web de l’Ecole Normale Supérieure a entretenu l’assistance sur l’importance du Dépôt Numérique Institutionnel (DNI) pour la mise en œuvre du système LMD. Cette présentation s’est fortement basée sur la présentation du DNI de l’ENS d’Abidjan.

L’invité a d’abord définit le DNI et dressé une typologie. Ensuite, il a mis en évidence la place qu’il devrait occuper dans la mise en œuvre du LMD dans l’Enseignement Supérieur en Côte d’Ivoire. En se basant sur l’exemple du DNI de l’ENS d’Abidjan, il a montré comment le DNI en tant qu’outil de partage de l’information scientifique peut être un outil pour la valorisation de la recherche : au niveau du Pays, au niveau de l’institution et au niveau de l’Enseignant-Chercheur. Pour finir, il a abordé les questions de droit d’auteurs pour la mise en place des DNI.

…et le débat

A la suite de la présentation, les débats qui ont suivi ont tourné autour de trois points majeurs.

Debat

L’importance du DNI pour les institutions d’enseignement supérieur est le premier point qui a été débattu. L’assistance a été unanime pour dire que le DNI comme outil de partage de l’information scientifique produite par les institutions de l’enseignement supérieur est une importance capitale pour la mise en œuvre du LMD en Côte d’Ivoire. En effet, se référer en ligne est important pour l’orgueil intellectuel et pour la valorisation des chercheurs des petits pays. Il permet et donne naissance à une citoyenneté intellectuelle. Il permet enfin de se rendre immortel car comme le dit le Dalaï LAMA, « partager sa connaissance, c’est le seul moyen de se rendre immortel ».

Le second point a porté sur l’identification des obstacles pour la mise en œuvre des DNI dans les institutions de l’enseignement supérieur. Il ressort des débats que les obstacles à la mise en œuvre des DNI pourraient avoir leurs origines dans la problématique  d’archivage au niveau du pays. Et comme exemple, il a été relevé les problèmes rencontrés par l’Etat de Côte d’Ivoire pour l’archivage des documents publics comme les registres de naissance. Ainsi pour les participants, les obstacles au niveau des institutions sont le manque de volonté politique, la centralisation excessive et le problème compréhension de l’importance du « document ».Ceci se traduit sur le terrain par le manque:

    –  de ressources humaines,

    – de climat de confiance (problème des droits d’auteurs) et de compréhension de l’importance du « document »

    – de sensibilisation des acteurs (auteurs et administration)

    – d’infrastructures et de ressources technologiques

    – etc.

Quels pourraient être des pistes de réflexion pour la mise en place de DNI ? Il ressort des débats que plusieurs pistes s’offrent aujourd’hui à nos Instructions pour la mise en place des DNI. Ceci d’autant plus que le MESRES à travers la Direction de l’Informations Scientifiques et Technologiques (DIST) les y accompagne. A cet effet, la DIST a organisé deux rencontres importantes, l’un dans le mois de juillet et l’autre dans le mois de décembre 2012. L’atelier de juillet a permis d’adopter la solution technique «Dspace » comme plateforme d’implémentation du dépôt numérique. Quand au séminaire  du mois de décembre, il a permis la formation pour le management d’un dépôt numérique à l’intention des gestionnaires des bibliothèques numériques des institutions sous tutelle du Ministère. En plus de cette volonté affichée par le Ministère, pour les participants, la réussite de la mise en place des DNI passera par :

    – la mise en place de comité scientifique dans les UFR des Universités qui devra élaborer des chartes de rédaction des mémoires, thèses et autre rapports scientifiques et veiller à la qualité de ces documents ;

    – la dotation les Institutions de l’enseignement supérieur d’infrastructures  et de ressources technologiques

    – la formation les personnes ressources en sciences documentaires,

    – le choix de la licence Creative Commons comme licence de diffusion par défaut. La possibilité de modification devra être donnée aux auteurs qui en font la demande.

     – l’utilisation les logiciels libres de Gestion Electronique de Documents

Les participants ont profité de l’opportunité de cette Matinée des TIC en Education pour encourager le Ministère et le RITER à tirer profit du potentiel humain dont dispose nos Universités pour la mise en place de la politique TIC. Ils ont félicité l’ENS pour sa politique de mise en place d’un DNI malgré l’insuffisance des moyens mis à disposition. Ils ont par ailleurs estimé que l’exemple de l’ENS d’Abidjan devrait être suivi par les autres institutions. En effet, en attendant les équipements, les Institutions pourraient à partir d’un minimum commencer à mettre en place des DNI.

  • http://twitter.com/civVR VéritéReconciliation

    Excellente initiative! Keep on…

    • http://twitter.com/MIANSEH Antoine MIAN, Ph.D.

      Merci pour les encouragements