Don't Miss

Le Dispositif e-Education de la Côte d'Ivoire

Le projet e-Education, une sous-composante du projet e-GOUV (*)

Dans le cadre de la modernisation de la gestion de l’Etat, le gouvernement Ivoirien a élaboré en 2011 le Schéma Directeur 2012-2017 de la Gouvernance Electronique (e-GOUV).

Ce vaste projet, conduit par le Ministère de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication (PTIC), avec le concours financier du Fonds National des Télécommunications (FNT) comprend deux axes majeurs :

l’axe e-Administration qui vise l’amélioration des conditions de travail de l’administration publique à travers l’utilisation des TIC. Le premier volet de cet axe est l’Intranet gouvernemental qui a connecté 30 sites sur 38 (Présidence, Primature, SGG et Ministères).

l’axe e-Services qui vise à l’amélioration des services publics fournis par l’administration aux citoyens à travers l’utilisation des TIC avec des projets sectoriels tels que e-Education, e-Santé, e-Agriculture, e-Sécurité, etc…

Conscient que l’éducation demeure le socle de tout développement, le Gouvernement a décidé de faire de l’e-Education une composante essentielle du développement économique, social et culturel de la Côte d’Ivoire.

A travers l’e-Education, il s’agit de mettre les outils TIC à la disposition de l’ensemble du système éducatif ivoirien notamment :

• l’enseignement supérieur;

• l’éducation nationale;

• l’enseignement technique et professionnel.

La planification de ce projet s’appuie sur le schéma directeur sectoriel e-Education élaboré conjointement par les ministères en charge de l’éducation et le ministère des PTIC.

Les infrastructures du projet e-Education pour les Universités publiques

• L’interconnexion entre les universités de Cocody, d’Abobo-Adjamé et de Bouaké, en Fibre Optique ;

• Le dispositif de télé-enseignement qui permet de suivre les cours à distance répartis sur 8 amphis:

• COCODY (Faculté des Sciences), les quatre (4) amphithéâtres

• ABOBO-ADJAME, deux (2) amphithéâtres

• BOUAKE 1, deux (2) amphithéâtres

• la fourniture à ces universités, d’un accès internet haut débit, 100 Megaoctets, par câble et wifi répartis comme suit :

• 60 pour Cocody

• 30 pour Abobo-Adjamé

• 10 pour Bouaké;

Ces infrastructures permettront…

• 3 000 accès simultanés à internet via les points wifi, à l`intérieur et autour des amphithéâtres;

• 500 accès simultanés à des cours diffusés sur l`infrastructure du télé-enseignement (;

• 1 500 accès simultanés à des sessions/cours enregistrés ;

• Plusieurs milliers d`heures de cours stockables;

• Plusieurs dizaines de milliers de documents numériques stockables;

• 50 connexions simultanées avec des universités du monde dans le cadre du télé-enseignement.

Pour les Universités publiques, le projet e-Education permettra…

• d’apporter une capacité d`enseignement additionnelle par le télé-enseignement;

• de réduire la fracture numérique en ouvrant les portes (l`accès à internet) du savoir numérique au monde universitaire et de la recherche);

• d’aider les étudiants pour un meilleur accès aux contenus (bibliothèques numériques, thèses, etc.);

• de favoriser les échanges avec les plus grandes universités du monde.

• de dispenser des cours depuis un amphi et de le rendre accessible 07 autres.

• des sessions de télé-enseignement depuis des universités dans le monde et accessibles à un total de 08 amphis.

La prochaine bataille…la formation des usagers et le contenu

Avec la mise à disposition de ces infrastructures, les Universités publiques doivent sans attendre engager des séminaires de formation des usagers (enseignants, personnels de l’administration, étudiants) à un usage efficient des TIC. Ces séminaires de formation peuvent se faire parallèlement à la production de contenu. Au tout début, ce contenu pourrait être des thèses, des mémoires de DEA ou de Maîtrise numérisés ou autres sources documentaires (par exemple des articles publiés par des enseignants dans les revues scientifiques). En plus de ces sources documentaires, il faut rapidement que les enseignants une fois formé mettent en ligne les cours.

Source: Présidence de la République sur Abidjan.net

(*) certains titres ont été ajoutés

  • marlaine N’Guessan

    merci pour cette idée,ça sera une aubaine dans le rehaussement du niveau d’études des ivoiriens. je sais que la plupart des jeunes vont sur le net pour juste s’amuser au lieu d’apprendre. il serait mieux de prendre des mesures concernant cette innovation dans le système scolaire pour ne pas rendre encore plus désastreux les résultats.
    en plus est ce qu’il met en mis en place un personnel administratif adéquat pour le suivi de cette opération??

    • Antoine MIAN

      Je l’espère et c’est pourquoi je pense qu’après les infrastructures, il fut engager le combat de la formation des personnes ressources et du contenu. Sans cela les Universités ne pourront pas bénéficier des pleines potentialités des TIC

  • businesstimesci

    Desormais beaucoup de choses se passent sur internet, le marketing a travers les reseaux sociaux (facebook, Twitter, etc.) ou encore creer un blog/site web (il y’a debat sur la distinction entre les deux) afin de promouvoir son entreprise, pour ne citer que quelques exemples. Bonnes perspectives pour le pays, a suivre de tres tres pres… Merci de nous tenir informes sur les evolutions de ce dispositif !

    • http://twitter.com/MIANSEH Antoine MIAN, Ph.D.

      C’est vrai que le ce débat existera, mais le plis important pour le pays c’est de pouvouri mettre a profit les potentialités des TIC pour son développement. Et l’intégration de ces outils dans le système éducatif est une bonne porte d’entrée.

      • businesstimesci

        Ce serait génial… En observation et si vous avez l’occasion d’en être un acteur direct, Bonne chance et racontez-nous vos aventures !

        • http://twitter.com/MIANSEH Antoine MIAN, Ph.D.

          Je ne manquerai de partager mes aventures avec la communauté sur ce blog …

  • Pingback: Les Universités publiques de la Côte d’Ivoire sans identité numérique | TIC EDU FORUM()

  • christian atchori

    on attend de voir cela

    • http://twitter.com/MIANSEH Antoine MIAN, Ph.D.

      Et on espère que la mise en oeuvre ne prendra pas assez de temps

  • Pingback: Mes Voeux pour 2013: la PAIX en Côte d’Ivoire, en Afrique et dans le Monde | FORUM TIC EDUCATION()