Don't Miss

Les conditions et processus qui soutiennent l’innovation dans les écoles

Si tout le monde est d’accord sur le fait que l’innovation doit être au cœur du développement futur de l’enseignement scolaire, peu savent comment soutenir les acteurs pour arriver à cette fin. Une étude réalisée dans 24 établissements scolaires de 12 régions d’Europe a permis de rassembler des données de recherche afin d’aider les écoles, les régions et les ministères à soutenir l’innovation dans l’enseignement scolaire. Les premières conclusions de cette étude identifient les conditions et processus qui soutiennent différents types d’innovation dans les écoles.

Des écoles et des systèmes éducatifs qui apprennent 

Un grand nombre de ces établissements scolaires partagent activement des pratiques avec d’autres régions et d’autres écoles afin d’élargir l’impact positif sur les apprenants. Le développement professionnel et le soutien dont les enseignants bénéficient pour accroître leur confiance et leur savoir-faire sont des aspects importants du processus d’innovation.

L’étude a montré combien il est important pour les écoles d’avoir un certain niveau d’autonomie et de flexibilité pour essayer de nouvelles approches, en fonction des apprenants dont elles ont la responsabilité. Le défi consiste à organiser un système d’évaluation approprié, de sorte que d’autres écoles et le système scolaire en général puissent mieux comprendre ces approches, avoir confiance en elles et en tirer des enseignements.

Coopération entre la direction et différentes parties prenantes

L’étude désigne la volonté, la vision et les compétences de gestion du directeur et des autres enseignants comme des éléments clés du processus d’innovation. Les écoles qui ont développé avec succès des pratiques innovantes au profit de leurs apprenants engagent également le dialogue avec d’autres acteurs : les parents, les services communautaires locaux, les autorités régionales, les entreprises, les universités et les élèves.

Un défi majeur pour les décideurs est la création d’un cadre politique stable et favorable pour les écoles et le personnel scolaire – notamment en ce qui concerne leurs responsabilités et leurs conditions de travail – et la mise place d’un système de financement « intelligent » pour les écoles, qui vient compléter un niveau de ressources de base déjà élevé.

Source SchoolEducationGateway