Don't Miss

Les Femmes Chercheurs de Côte d'Ivoire en réflexion sur la pension de retraite

10261689_4075516182187_1322913397_n

En prélude aux Journées Scientifiques de la Femme Chercheur (JSFC) du 22 au 24 mai 2014, l’Association des Femmes Chercheurs de Côte d’Ivoire (AFEMC-CI) organise une conférence le 29 avril 2014 à 9h à l’Universités Nagui Abrogoua.

La faible représentativité des femmes dans le monde de la recherche et du développement est commune à bon nombre de pays. Dans la plupart des pays développés, les femmes ne constituent que 25 à 35% de l’effectif total des chercheurs. Si cette proportion est supérieure à 40% au Portugal et en République Slovaque, elle n’est que de 11% au Japon et en Corée (OCDE, 2006). En Côte d’Ivoire, les femmes chercheurs représentent environ 20%. Depuis l’antiquité les femmes ont participé de manière significative au développement des sciences. Les lauréates du prix Nobel, les femmes mathématiciennes, chimistes, physiciennes, biologistes et autres femmes de lettres, art et sciences sociales ont contribué aux grandes découvertes dans de vastes domaines concernant l’évolution des connaissances et le bien-être de la population. Leurs actions ont permis de relever efficacement les défis majeurs qui minent le monde notamment l’éducation, la pauvreté, la santé de la population, les énergies fossiles en voie de disparition et l’impact des changements climatiques sur l’environnement.

En Côte d’Ivoire, l’Association des Femmes Chercheurs de Côte d’Ivoire (AFEMC-CI) a permis en 2002 de faire connaître quelques travaux de femmes chercheurs lors de ses premières journées scientifiques. Une dizaine d’années après la crise sociopolitique, plusieurs travaux ont été réalisés par les femmes ou sont en cours de réalisation dans divers domaines de recherche. Leurs travaux sont plus connus au niveau international que national au travers des revues scientifiques. Cependant, le grand public ivoirien dont les préoccupations quotidiennes sont traduites dans les études scientifiques, ignore souvent l’existence de ces travaux.

Dans le but de valoriser les productions scientifiques et de promouvoir la culture de partage de la science et des connaissances avec les populations ivoiriennes et entre chercheurs, l’AFEMC-CI organise la deuxième édition des journées scientifiques de la femme chercheur (JSFC) les 22-23 et 24 mai 2014. Ces journées scientifiques donneront aux Femmes chercheurs ivoiriennes et celles de la diaspora l’occasion de rencontres et d’échanges d’informations et de connaissances, ainsi que la mise en place de collaborations utiles. Plusieurs scientifiques confirmés (es), jeunes chercheurs ou autres intervenants participeront à ces importantes journées.

C’est en prélude de ces journées scientifiques que l’AFEM-CI organise ce mardi 29 avril 2014 une conférence sur le thème « La pension de retraite des Enseignants du Supérieur et des Chercheurs ». Cette conférence aura lieu à 9 heures à l’Amphithéatre D de l’Université Nagui Abrogoua

Une correspondance de Dr Marilyse KOUADIO