Don't Miss

Les trois réformes majeures du système éducatif ivoirien dès la rentée 2015-2016

A la rentrée scolaire 2015-2016, les acteurs du systèmes éducatifs devront s’habituer à trois réformes majeures : le scolarisation obligatoire, le socle commun de compétence et la collège de proximité avec des professeurs bivalents. C’est ce qui ressort de deux conférences tenues au Cabinet du MENET, le mercredi 5 Août 2015.

La Politique de Scolarisation Obligatoire (PSO) 

A l’issue d’un séminaire gouvernemental qui s’est tenu le 13 juillet 2015, le Président de la République a pris une décision historique en rendant l’école obligatoire pour les enfants âgé de 6 à 16 ans. De l’intervention M. Abdoulaye Kouyaté, Chef de cabinet, il ressort que pour son opérationnalisation, la Politique de Scolarisation Obligatoire (PSO) va concerner 810 milles enfants qui vont frapper aux portes des établissements d’enseignants à la rentrée 2015-2016. Pour les y accueillir, ce sont 529 salles de classe au préscolaire, 2 753 salles de classe soit un total de 3 282 classes programmées pour l’ouverture au titre de l’année scolaire 2015-2016. Quant au secondaire 82 collèges ouvriront leurs portes. Au plan des ressources humaines, ce sont 36 934 agents qui ont été recrutés pour cette phase préparatoire dont 29 597 instituteurs, 5 557 professeurs de lycées et collèges et 1780 personnels administratifs.

Le socle commun de connaissances et de compétences

En plus de la PSO, les acteurs du système éducatif devront désormais faire avec le socle commun de connaissances et de compétences comme l’a annoncé M. Silué Nanzouan, Directeur de la DPFC et coordinateur du projet. Le socle commun de connaissances et de compétences permettra aux élèves de quitter l’école un jour avec le minimum de savoir. Il fera de l’élève un citoyen nouveau pour son développement dans la société. Et on ne peut pas parler d’émergence, sans un nouveau type de citoyen a expliqué le coordinateur du projet. Concernant les points qui composent le socle de compétence, il y a selon le conférencier : la maîtrise de la langue maternelle et Française, la pratique d’une langue étrangère, avoir des compétences de base de base en mathématiques, en culture scientifique et technologie. Ensuite, la maîtrise technique usuelle de l’information et de la communication, des éléments de l’univers social, la pratique des activités sportives, artistiques et culturelles, et pour terminer l’autonomie et l’esprit d’initiative. Tout cela concoctera à former de nouveaux citoyens. Cette réforme s’accompagne d’un changement au niveau des évaluations qui se feront désormais au CE1 , CM2 et 3è pour jauger le niveau des élèves avant les examens.

Les Collège de proximité avec des professeurs bivalents

La troisième réforme qui interviendra dans le système éducatif à la prochaine rentrée est le collège de proximité et la bivalence des enseignants. L’objectif poursuivi par l’État à travers cette réforme est de rapprocher les établissements d’enseignants des familles des apprenant pour éviter le déplacement des élèves et les cas de grossesses des jeunes filles éloignées de leurs parents. A cet effet, plusieurs collèges de proximités ont été construits dans les localités du pays. Dans chaque collège de proximité, il y aura 5 professeurs bivalents affectés par classe de sixième. Car un professeur a été formé pour enseigner deux matières, toute chose qui réduirait de nombreuses charges financières de l’État. Aux dires du Directeur de la DFPC, 780 professeurs bivalents et le personnel administratif sont déjà prêts pour la future rentrée scolaire.

  • Gouly Pierre Oulai

    nous encourageons l’Etat dans tous ses efforts pour mener à bien le système…. mais nous plaidons aussi pour l »intervention des psychologues, dans l’enseignement……….