Don't Miss

Pour former autrui, il faut soi-même se former à former

De plus en plus de personnes ressources de la communauté Web de Côte d’Ivoire se lancent aujourd’hui dans la formation. En même temps que je loue leur volonté de former, en même temps je les encourage à se former pour être des formateurs.

C’est un vrai signe de grandeur de vouloir partager ses acquis avec les autres. Parce que, comme le disent les acteurs des logiciels libres, le savoir ne grandit que lorsqu’il est partagé. Mais une chose est de vouloir former, et une autre de savoir le faire. En effet, partager son expérience dans une spécialité avec un auditoire et former cet auditoire dans ladite spécialité, cela fait deux. Et comme le disait un jour un de mes collègues formateur de formateurs, former n’est pas un art car si l’art est inné, former s’apprend. Il est temps que les acteurs de la communauté Web apprennent à former pour passer de l’étape du partageur d’expérience à celle de formateur.

Dans le cas précis des personnes ressources de la communauté Web qui ont déjà acquis des connaissances et des compétences dans leur domaine de spécialité, il leur faut une formation au métier de formateur. Parce que, beaucoup de personnes pensent souvent à tord que le simple fait d’avoir des connaissances techniques et théoriques dans un domaine leur permet automatiquement d’être un formateur dans ledit domaine. Être ingénieur informatique ne fait pas de vous un formateur en informatique car la formation obéit à des principes qui n’ont rien à avoir avec les connaissances en informatique. En effet, une bonne formation est celle qui satisfait au besoin de développement de compétences préalablement exprimées par une population cible. Pour ce faire, une bonne formation se conçoit, s’anime et s’évalue. C’est pour cela que les États investissement de l’argent dans la formation des personnes ayant des diplômes universitaires dans une discipline pour devenir enseignant de la discipline. C’est aussi dans cette même veine que la plupart des Universités du monde exigent aujourd’hui une formation de formateur aux spécialistes recrutés afin qu’ils puissent donner des enseignements.

A tous ceux qui ont l’intention d’être de bons formateurs dans leur domaine de spécialité, il leur faut apprendre les fondements du métier de formateur que sont : la pédagogie, l’andragogie et à dans une moindre mesure la didactique. La pédagogie fait référence aux méthodes d’enseignement, l’andragogie, la science et la pratique de l’éducation des adultes. Quant à la didactique, elle porte sur l’étude des questions posées par l’enseignement et l’acquisition des connaissances. Elle se différencie de la pédagogie par le rôle central des contenus disciplinaires et par la nature des connaissances à enseigner. De façon pratique, si l’âge de votre population cible est en dessous de 18 ans, ayez une base en pédagogique avec une dose de didactique de la spécialité. Dans le cas contraire, c’est de l’andragogie et une dose de la didactique de la spécialité dont il vous faut.

La question qui se pose c’est comment se former en Côte d’Ivoire pour devenir formateur? Dans le contexte ivoirien la réponse est à la fois complexe et simple. Complexe parce que les institutions publiques chargées de la formation des formateurs comme l’ENS d’Abidjan et l’IPNETP n’offrent pas de certificat de formation destiné au grand public. De plus, peu ou pas de centres ou de cabinets de formation de la place ont des certificats en pédagogie, andragogie ou didactique. Mais, la réponse devient simple lorsqu’on sait qu’internet nous donne aujourd’hui des possibilités de formation certifiante à travers des Moocs ou des FOAD et d’auto-formation. Et parmi les Mooc dans le domaine qui prolifèrent sur internet, je conseillerais le Mooc Certice. Initialement destiné aux enseignants en poste, ce Mooc devient aujourd’hui incontournable dans la formation pour  l’intégration pédagogique des TIC. Il se décline en deux Moocs : l’un, CerticeScol pour l’enseignement primaire et secondaire et l’autre CerticeSup pour l’enseignement supérieur. A ceux qui veulent travailler avec une population cible ayant moins de 18 ans, le Mooc CerticeScol est indiqué. Le MoocSerticeSup pour ceux qui ciblent les plus de 18 ans. Il faut noter que ces indications ne sont pas exclusives. Toutefois, il est mieux de débuter avec le CerticeScol avant d’aller vers le CerticeSup.