Don't Miss

Recherche sur Internet: comment tirer parti de Wikipedia

Wikipedia, un site participatif…

Le Wikipédia, l’encyclopédie électronique libre est basé sur le modèle du Wiki, un site participatif et interactif que les visiteurs modifient selon le principe de l’écriture collaborative. Ainsi, les articles à nature encyclopédique sur tous les sujets, sont créés et édités bénévolement par des contributeurs anonymes. Même s’ils sont souvent formés, ces contributeurs ne sont généralement pas des personnes dont l’expertise est avérée pour les sujets traités.

Malheureusement, aux yeux de bons nombre d’ apprenants d’Afrique, cette encyclopédie en ligne semble s’imposer comme une encyclopédie faisant autorité sur tous les sujets ou presque. Ainsi, nombreux sont les mémoires d’étudiants ou Wikipédia est cité dans les références bibliographiques. Et certaines compagnies de téléphonie mobile vont jusqu’à la mette en accès libre pour leurs clients. Pourtant Wikipédia n’est pas à proprement parler un ouvrage de référence, c’est-à-dire un ouvrage auquel on peut se référer et qui s’impose par la qualité de son information. Par contre, Wikipédia s’impose par la quantité de ses référencements. En effet, il s’apparente davantage à une compilation de sources externes qu’à une source elle-même.

Comment en tirer parti?

N’étant pas une source primaire, Wikipedia n’est pas admis dans un cadre académique et donc ne doit pas être cité dans une bibliographie. Mais de par la quantité de ses référencements, il peut servir de point de départ à la recherche. Ainsi, l’apprenant cherchera à vérifier certaines sources qu’il aura identifiées dans le Wikipedia. Cette vérification pourra se faire en s’aidant des moteurs de recherche, des réseaux sociaux, des ouvrages imprimés ou électronique, des bibliothèques (si elles existent), etc. L’apprenant pourra aussi se servir de son réseau d’apprentissage (collègues, enseignants) pour la vérification des sources identifiées dans le Wikipedia.

Pour la recherche documentaire, les apprenants, qui sont de plus en plus tournés vers Internet au détriment des bibliothèques, devraient avoir une formation axée sur le développement de leur compétence informationnelle afin qu’il puissent chercher l’information, la triller, l’exploiter et la communiquer…