Don't Miss

Recherche Web: la génération Z préfère les réseaux sociaux

Crédit Photo le Figaro

Le rapport annuel de Forrester sur la recherche Web qui vient d’être publié montre que la génération Z (les 18-23 ans) préfère les réseaux sociaux aux moteurs de recherche.

L’étude réalisée en 2012 auprès de 33 000 internautes canadiens et américains révèle que les utilisateurs changent, les méthodes évoluent et les grandes différences sont générationnelles. En effet, sans surprise, selon leur âge les internautes utilisent internet différemment. La recherche naturelle est évidemment en tête de manière générale, mais « jeunes » et « anciens » abordent les choses de manière opposée. La génération Z (les 18-23 ans) préfère à 50% les réseaux sociaux aux moteurs de recherche et la génération Y (les 24-32 ans) fait le même choix à 43%. Pour les aînés, le constat est inverse : 22% des baby-boomers (les 57-67 ans) optent pour les réseaux sociaux et seulement 18% chez les 68 ans et plus.

Pour accéder à des sites ou découvrir de nouvelles pages web, 54% des sondés passent encore et toujours par un bon vieux moteur de recherche, contre 50% en 2011. Chose plus intéressante, la recherche sociale prend de l’ampleur et progresse rapidement. Si cette dernière ne représentait que 18% en 2010 et 25% en 2011, aujourd’hui ce sont 32% des internautes qui emploient les réseaux sociaux pour la découverte de nouveaux contenus en ligne. Les liens hypertextes pointant d’un site à un autre occupent enfin la troisième position, avec 28%. Il s’agit là d’une pratique en baisse, qui était estimée à 31% l’an passé.

Désormais, nombreux sont ceux qui voient les réseaux sociaux comme une alternative aux moteurs de recherche. Et ils n’ont pas tord : avec les géants Facebook et Twitter, leurs mot-dièse et toutes les interactions qui vont avec, le monopole de Google n’en est plus vraiment un.

Finalement les outils classiques permettent d’analyser et consulter le web de manière fixe à un moment donné, tandis que les réseaux sociaux proposent de nouvelles sources d’informations par le biais de ses contacts et affinités.

 Source Znet.fr