Don't Miss

Scandale du Praziquantel : en éducation, il faut savoir s’envoyer lorsqu’on t’envoie.

Dans le scandale de la campagne de traitement de masse des enfants d’âge scolaire de 5 à 15 ans contre la bilharziose lancée conjointement par le Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Technique (MENET) en collaboration avec le Ministère de la Santé et de la lutte contre le SIDA et le Programme Nationale de Santé Scolaire et Universitaire (PNSSU), une seule chose à retenir : dans le monde de l’éducation, lorsqu’on t’envoie, il faut savoir t’envoyer.

Cette campagne de traitement, lancée par deux Ministères sans informations et sensibilisation au préalable, qui consiste à administrer aux élèves des comprimés de Praziquantel a failli tourné au drame dans certaines écoles d’Abidjan et même de l’intérieur du pays. L’histoire a été révélée par Sylla Abou dont le fils après avoir reçu le traitement dans son établissement a eu des maux de ventre suivi de vomissements. De l’analyse des commentaires du post qu’il a fait sur son profil Facebook, il ressort que l’exécution de cette consigne ministérielle dans les établissements d’enseignement scolaire de Côte d’Ivoire a mis en exergue trois types de comportement des responsables établissements scolaires.

Il y a ceux des responsables d’établissement plus téméraires qui ont dit NON. Ceux là n’ayant pas eu assez d’informations sur la campagne de traitement et (peut être) sur le produit n’ont pas voulu prendre de risques et ont carrément refusé de donner les comprimés de Praziquantel aux élèves.

Le second groupe est composé des responsables d’établissements qui bien que n’ayant pas assez d’informations sur la campagne et sur le produit ont voulu prendre des précautions en informant les parents d’élève par une note. Dans la note adressée aux parents d’élèves, ils ont demandé à ceux-ci leurs accords quand à la participation de leurs enfants à la dite campagne de traitement.

Le dernier groupe est composé des responsables d’établissement qui ont obéi aveuglement à la hiérarchie. Ceux-ci, bien que n’ayant pas assez d’informations sur la campagne et sur les produits, on décidé d’appliquer à la lettre la consigne ministérielle. Ils ont donc distribué les comprimés de Praziquantel aux élèves qui, après les avoir pris ont eu des maux de ventre et d’autres effets secondaires.

Je dis Grand Bravo aux groupes des téméraires qui ont dit NON et qui n’ont pris aucun risque d’administré ce médicament aux élèves. En effet, en cas de doute, il ne faut pas mettre la vie des enfants en danger. Souvent il est mieux de dire NON à une consigne que d’avoir sur la conscience des drames. A ceux qui ont fait parvenir une note d’information aux parents, je loue leur volonté de faire participer les parents à la vie scolaire. Toutefois, si nous savons que les notes d’informations sont rarement lues et même pas souvent lues par une grande majorité de parents illettrés, le risque est quand même grand. Le père de famille peut donc donner son accord sans réellement avoir une vraie idée des risques. Au dernier groupe, je voudrais simplement dire qu’ils sont un danger pour les élèves. En effet, dans le métier de l’enseignement, il ne faut souvent pas appliquer les décisions à la lettre surtout lorsque celles-ci pourraient porter atteinte à la vie des élèves. L’on me dira qu’ils auront agit de bonne foi car c’est pour une question de santé. Mais je répondrai que justement c’est parce que c’est une question de santé qu’il faut avoir le plus d’informations possibles avant d’administrer un produit aux enfants. Parce qu’en cas de coup dure, ces responsables d’établissement seront seuls devant les critiques des parents et même de la société entière. Et si cela tourne au drame, la hiérarchie les tiendra seuls pour responsable.

Aux professionnel(le)s du secteur de l’éducation formation, les métiers de l’enseignement sont des métiers à risques, sachez donc prendre des risques mais en connaissances de cause. En cas de doute abstenez-vous de prendre des risques inutiles pour vous mais surtout pur les enfants dont vous avez la garde.

  • http://crismapac.com/index.php/component/k2/itemlist/user/216001.html Lettie

    Simply wish to say your article is as astonishing. The clearness in your post
    is simply spectacular and i could assume you’re an expert on this subject.
    Well with your permission let me to grab your RSS feed to keep
    up to date with forthcoming post. Thanks a million and please continue
    the enjoyable work.

    • http://www.ticeduforum.ci BI SEHI ANTOINE MIAN

      Thank you for the interest in our Blog…We will do our best