Don't Miss

Ulrich TADAJEU: ma vie de Community Manager de l’Université de Dschang au Cameroun

CMUT

Étudiant en année de Thèse à l’Université Dschang au Cameroun, il est également Community Manager (CM) de ladite Université. Entre sa recherche Doctorale et son métier de CM, il a accepté de nous accorder une interview.

Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre service?

Merci pour l’honneur que vous faites à l’Université de Dschang à travers cette tribune. Je me nomme Tadajeu Kenfack Ulrich. Je fais partie de l’équipe du Service de l’Information et des Conférences (SIC) de l’Université de Dschang (Uds) qui se charge de la production des articles pour le site web et de l’administration des réseaux sociaux. Doctorant en Histoire politique, je tiens un blog sur la plateforme Mondoblog.

Le Community Management qui se trouve dans le Service de l’information et des conférences de cette université consiste essentiellement à diffuser l’information et les ressources utiles pour les cibles potentielles de l’institution : étudiants, enseignants, chercheurs, partenaires au développement, etc. ; interagir avec les fans afin d’apporter des solutions à leurs préoccupations et assurer la veille en rapport de l’institution sur internet. Cela se fait à travers plusieurs plateformes : Facebook, Twitter, Instagram, Slideshare, YouTube, Soundcloud, storify et Watsapp.


Comment toute cette aventure de CM de votre Université a débuté?

Elle a débuté par un souci de l’Université de Dschang d’inscrire ses activités dans l’esprit de la dynamique collective. Mise en place par le Recteur, Professeur Roger Tsafack Nanfosso dès son arrivée en septembre 2015, elle se manifeste par la mise en commun des efforts de toutes les composantes de la communauté universitaire (étudiants, enseignants, personnels non-enseignants) pour l’amélioration des performances et le rayonnement de l’institution. Officiellement, c’est le 06 octobre 2015 que les comptes (Twitter, Instagram, Slideshare, Soundcloud, Youtube, Storify), qui n’existaient pas, ont été créés. La page Facebook qui existait déjà a connu quelques modifications notamment celles liées à la description ainsi qu’aux visuels (logo, couverture…).

Racontez une journée dans votre d’étudiant et CM

Je suis inscrit en Thèse de Doctorat. Ce qui ne me donne aucune contrainte en ce qui concerne une présence dans les salles de classe pour prendre les cours. Il y’a deux cas de figure.

Pour une journée intense en ce qui concerne l’actualité de l’UDs, le matin, je prends du temps pour faire la veille sur ce qui est dit sur l’institution et réagir aux commentaires et messages privés. Ensuite, s’il y’a un événement, une actualité qui nécessite une descente sur le terrain pour les images et les données (documents, interview…) j’y vais avec d’autres membres de l’équipe. Après, je retourne pour le traitement et la mise en ligne. Lorsqu’il s’agit d’un événement qui nécessite une couverture live, notre équipe s’installe dans la salle qui abrite l’événement pour faire un live. Une fois cela achevé, l’on peut traiter les éléments, préparer les légendes pour les charger en ligne. 

Lorsque la journée est moins intense, après la veille matinale  et la numérisation des communiqués pour diffusion, je travaille sur mon projet de thèse, mes propositions et communications aux colloques et conférences. Dans tous les cas, après un repos en soirée, la nuit est consacrée exclusivement à ma vie étudiante. C’est également le cas pour le week-end. 


Comment est organisée la stratégie Web de votre université?

Cette stratégie est inspirée d’un plan global de communication qui ressort de la stratégie de développement de l’Université à l’horizon 2020. Dans ce plan de communication, la stratégie web s’opérationnalise à travers un site web régulièrement mis à jour et des réseaux sociaux régulièrement actualisés. Pour toute information, évènement, chaque plateforme a son rôle. Le site web permet, la plupart du temps, de publier des articles pour ensuite partager les liens sur les réseaux sociaux. Il permet également de publier des listes d’étudiants lorsqu’elles sont nombreuses pour partager le lien ensuite sur les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux permettent surtout de mettre du contenu instantané afin de faire vivre les évènements en direct à nos fans. Dans cette stratégie, le réseau social Slideshare occupe une place significative. Ayant pour objet le partage des présentations Powerpoint, il nous permet de diffuser les présentations Powerpoint faites à plusieurs occasions (séminaires, conférences, soutenances de thèse de Doctorat…)

Enfin, l’un des éléments importants de cette stratégie est la collecte de l’information auprès de nos fans. Il peut s’agir d’une observation, d’une critique adressée à l’institution ; ou d’un évènement qui se déroule dans un démembrement de l’université (établissement, antennes dans une autre ville). Dans le premier cas, nous faisons parvenir à la hiérarchie lesdites observations. Dans le second cas, l’équipe du Service de l’Information et des Conférences (SIC) peut faire une descente sur le terrain pour collecter les données afin de diffuser les informations sur les réseaux sociaux et le site web.


Quel a été le rôle de l’administration dans l’élaboration et la mise en œuvre de cette stratégie?

Cette stratégie est une commande de l’administration, notamment du top management de l’université. Comme nous le disions plus haut, cette stratégie web est une stratégie sectorielle dans le plan global de communication de l’Université de Dschang. Lequel plan s’inscrit dans le « Plan stratégique de Développement de l’Université de Dschang 2015-2020 ». L’administration de l’Université est consciente du fait que la dynamique collective, un des gages du rayonnement de l’institution, ne sera effective que lorsque les composantes de la communauté universitaire (enseignants, personnels et étudiants) auront été informées de ce qui se passe dans le campus. A cet effet, même si elle n’a pas encore recruté officiellement des ressources humaines compétentes pour mettre en œuvre cette stratégie, l’administration universitaire a mis en place un système de workstudy programme qui permet à celles-ci de travailler dans des conditions acceptables. Enfin, l’administration facilite l’accès à l’information en mettant à la disposition de l’équipe les éléments (communiqués, notes) et les outils de numérisation (scanner, ordinateur…).


Quels sont les retours que vous avez du terrain (étudiants, simples internautes, enseignants, administratifs) ?

Les étudiants, les enseignants et les administrateurs de l’Université sont satisfaits jusqu’ici du travail qui est fait. Plusieurs fois, les internautes qui sont des étudiants ou des internautes tout simplement ont félicité l’équipe qui se charge de l’administration de ces réseaux à travers des commentaires au bas des publications. Ils apprécient surtout la spontanéité des publications, la réactivité des Community Managers et l’utilité des informations. Parfois, dans les allées du campus, certains CM sont sollicités pour un ajout au groupe Watsapp. Ces retours positifs ne cachent pas les observations critiques qui sont faites pour l’amélioration des choses. Et nous prenons en considération autant les observations critiques que les observations positives. Ce qui améliorera inéluctablement la qualité de la présence en ligne de l’Université de Dschang dans les prochains mois.


Votre présence sur Twitter a t’il entraîné des étudiants et/ou enseignements de votre université sur le réseau social? 

Il a entraîné un nombre peu élevé d’enseignants. Il a plutôt poussé les étudiants et autres internautes à interagir avec nous via ce réseau social.


Quels sont vos mots pour motiver les autres Universités du Cameroun et d’Afrique à suivre l’exemple de l’Université de Dschang?

Je reprendrai à mon compte la fameuse devise de l’école de Palo Alto « On ne peut ne pas communiquer » en ces termes : « Au 21ème siècle, l’Université en tant que lieu de production de la connaissance pour l’innovation sociale ne peut ne pas être présente sur les réseaux sociaux ». Ses cibles principales en fonction de ses missions d’enseignement, de recherche et d’appui au développement y sont très présentes. Elle doit donc s’arrimer, non pas pour s’arrimer comme c’est le cas la plupart du temps, mais pour communiquer à propos de ses missions et activités, pour faire connaître les derniers développements des sciences. Je proposerai également aux Universités africaines francophones d’accorder plus de moyens et d’importance à ce nouveau mode de communication. Elles peuvent s’inspirer des exemples venant du continent (Afrique du Sud…), de l’Europe (France, Grande Bretagne, Suède, Pays-Bas…) et de l’Amérique.

Nous vous remercions infiniment.

Pour suivre les activités de l’Université de Dschang sur le Web

Site web: www.univ-dschang.org

Facebook: https://www.facebook.com/univdschang/

Twitter: https://twitter.com/Univ_Dschang

Instagram: https://www.instagram.com/univdschang/

Slideshare: http://fr.slideshare.net/UnivDschang

Soundcloud: https://soundcloud.com/university-of-dschang

Youtube: https://www.youtube.com/channel/UC86qEqmwDqOrq7DhbmZjCpQ

Storify: https://storify.com/Univ_Dschang