Don't Miss

Vœux de Nouvel an du Chef de l’État : École pour Tous et Emploi des Jeunes pour 2015

AO

Dans son message à la Nation du mercredi 31 Décembre 2014, le Chef de l’État, Son Excellence, Allassane Ouattara a fait un état des lieux des réalisations dans le secteur de l’éducation, la formation, l’emploi et les ambitions de l’État pour 2015 et les années à venir.

 

Ce qui a déjà été fait depuis sa prise de fonction jusqu’à 2014

Le Chef de l’État a rappelé « la construction de 6885 classes au primaire et de 20 collèges ». Dans le supérieur « les universités d’Abidjan et de Bouaké ont été entièrement rénovées en 2012 ; les problèmes d’équipements sont à présent en voie de résolution». Et pour ce qui est de l’emploi, selon le Chef de l’État, « il y a eu des avancées importantes, avec plus d’un million d’emplois créés depuis ma prise de fonction, essentiellement dans l’agriculture et dans le secteur informel »

 

Pour l’année 2015 et les années à venir

L’ambition de la Côte d’Ivoire selon le Président de la République, « prend naturellement en compte l’éducation et la formation de nos enfants ». Pour ce faire, le gouvernement va « adopter un projet de loi pour rendre l’école obligatoire à partir de la rentrée scolaire de septembre 2015 ». Comme l’a reconnue le chef de l’État dans son discours, « cette décision exige de nombreuses écoles supplémentaires au cours des neufs prochains mois. A cet égard, le gouvernement a élaboré un programme dénommé « l’École pour tous », qui constituera une de nos priorités pour l’année prochaine et les années à venir. »

L’Enseignement supérieur n’est pas en reste. En effet, selon le Chef de l’État « les infrastructures des universités de Korhogo et Daloa seront renforcées au cours de cette année 2015, en même temps que débuteront les travaux de construction de l’université de Man. Les universités de San Pedro, de Fondouk et d’Abengourou suivront ».

 

Selon le Président de la République, « l’emploi des jeunes demeure une réelle préoccupation » et « la politique de l’emploi et de la création d’activités pour les jeunes un engagement personnel ».  La politique de diversification de l’économie, par une contribution plus importante du secteur des mines, du pétrole, du Gaz et des Technologies de l’Information et de la Communication ivoirienne, et le rôle accrue du secteur privé contribueront à développer la demande de personnel qualifié et à améliorer la situation de l’emploi. « Nous ferons en sorte que les prochaines années soient celles du plein emploi pour les jeunes. » précisa le Chef de l’État. Pour se faire, il a « annoncé la mise en place prochaine d’une structure dotée d’un fonds pour régler durablement le problème de l’emploi des jeunes dans notre pays. »